CHIRURGIE DES MEMBRES INFÉRIEURS

Docteur Bruno CHAMBERLIN
Chirurgien orthopédiste

Récupération Rapide Après Chirurgie pour prothèse de hanche ou de genou (RRAC)

Récupération Rapide Après Chirurgie pour prothèse de hanche ou de genou (RRAC)

 

Dr CHAMBERLIN B.

CLINIQUE DE L’ESSONNE (91-EVRY -01 69 11 70 70) 

 

LE CONCEPT

La  récupération rapide après chirurgie (RRAC) a pour objectif l’amélioration du contrôle des effets délétères de l’intervention chirurgicale sur l’organisme et l’optimisation de l’organisation des soins péri-opératoires pour permettre à un opéré préparé avant l’intervention de récupérer au plus vite ses facultés, ses capacités, et son autonomie après l’intervention.

Il en résulte une réduction de la durée d’hospitalisation et de la convalescence, qui va de pair avec une diminution du risque de complication postopératoire et un gain en termes économiques sur le coût des prises en charge et de la charge de soins.

En pratique, la démarche consiste à repérer point par point l’ensemble des facteurs susceptibles de retarder la reprise fonctionnelle et la récupération de l’autonomie de l’opéré pour y remédier.

Ainsi, ce programme conjugue un changement de culture (du patient et de l’équipe soignante) et une combinaison d’action et de mesures protocolisées qui se succèdent dans le temps (phase préopératoire, per opératoire, postopératoires) et dans l’espace (le lieu de consultation, bloc opératoire, chambre du patient, espace de soins …)

L’objectif est de permettre, après une prothèse de hanche ou de genou, le retour à domicile du patient dans des conditions optimales de sécurité et de confort à partir du 2éme jour postopératoire et parfois même plus tôt …

 

LE PROGRAMME   « RRAC »

Le programme RRAC est mis en place pour les patients opérés d’une prothèse de hanche ou de genou et comporte 3 phases : préopératoire, opératoire, postopératoire qui correspondent au parcours de soin de l’opéré.

  • Phase préopératoire:

Elle débute par la prise de RDV de consultation avec le chirurgien et aboutit à la programmation de l’intervention 15 jours à 1 mois plus tard.

Au cours de cette consultation conjointe du praticien et de l’infirmière coordonatrice les points suivant sont abordés :

  • Explication au patient de sa pathologie, des traitements possibles, du principe de l’intervention, de ses bénéfices, risques et de son déroulement avec la nécessité de la participation active du patient (arrêt alcool et tabac)
  • Education du patient pour vivre avec sa prothèse
  • Recueil du consentement du patient pour l’intervention et pour le programme RRAC, ouverture du dossier de soins informatique et traçabilité des actions.
  • Evaluation psycho-sociale du patient et décision éventuelle d’un RDV avec l’assistante sociale, la psychologue, diététicienne…, pour lever tous les freins au retour rapide au domicile notamment.
  • Recueil du traitement quotidien et des antécédents médico-chirurgicaux du patient dans le dossier informatique
  • Programmation de la consultation d’anesthésie pour l’optimisation des traitements, EPO/ traitement martial, prémédication, règles du jeûne et choix de la technique d’anesthésie
  • Programmation de la consultation du cardiologue
  • Programmation éventuelle de la consultation du médecin rééducateur du CRF pour :
  • Planification de la rééducation éventuelle en HDJ au CRF selon les souhaits du patient.
  • Visite facultative du centre CRF et présentation de l’équipe de kinésithérapeutes pour familiariser le patient.
  • Prescription de la rééducation préopératoire pour l’apprentissage des gestes et mouvements à faire en postopératoires

Ainsi, le programme RRAC déplace des moyens classiquement mis en œuvre à la phase postopératoire vers la phase préopératoire pour accélérer la récupération du patient.

  • Phase opératoire
  • admission du patient la veille voir le jour même de l’intervention (bilan RX et biologique) dans des locaux qu’il connait déjà
  • préparation cutanée classique
  • jeûne pré-op 6H avant et boisson sucrée 2 h avant
  • prémédication adaptée et diminution du stress (confort, musique…)
  • usage des corticoïdes
  • prévention hypothermie, diminution saignement par l’utilisation de l’exacyl
  • HBPM après 12 ° heure
  • traitement novateur de la douleur (LIA et AG)
  • chirurgie mini-invasive et analgésie multimodale
  • pas de drainage, pas de garrot
  • contention élastique et glaçage (cryothérapie)

 

  • Phase postopératoire
  • reprise rapide de l’alimentation
  • ablation rapide des voies veineuses
  • lever précoce quelques heures après l’intervention avec KINE, IDE …
  • Prise en charge optimale de la douleur
  • retour à domicile parfois dès le premier jour, patient appelé chez lui à son retour par l’infirmière coordonatrice
  • communication au patient d’un N° de téléphone d’urgence pour joindre la clinique 24h/24 : 01 60 87 87 30 (service de garde) ou 01 69 11 70 10 (secrétariat orthopédie)
  • soins infirmiers à domicile et poursuite de la kinésithérapie
  • RDV chirurgien classique et recueil des indices de satisfaction du patient